2016 : Assemblée générale des Foyers

Au cours de l'assemblée générale au Foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure, les 250 délégués venus des 78 Foyers ont élu le nouveau responsable de l'oeuvre, désormais appelé " Père modérateur ". Agé de 57 ans, le père Moïse NDIONE du Sénégal, a pris cette fonction  pour un premier mandat de 4 ans.
Cette élection a été validée le lundi 20 juin par le Conseil Pontifical des Laïcs fait partie des nouvelles modalités de gouvernance votées lors de cette assemblée.
 

Quelques photos...

Découvrez avec nous les photos des membres participants à l'assemblée générale. Ainsi que la fête du " départ à la retraite" du père Michon : responsable de tous les Foyers du monde.

Châteauneuf fête ses 80 ans !

Découvrez avec nous l'histoire de ces 80 années : les évènements marquants de Châteauneuf et des Foyers de Charité dizaine après dizaine.

1936-1946 : LA RENCONTRE

Tout commence le 10 février 1936, lorsque l’abbé Faure, curé de Châteauneuf de Galaure, invite le Père Finet, prêtre de Lyon, à rencontrer une de ses paroissiennes, Marthe Robin. Elle avait commandé un tableau de la Vierge pour la toute jeune école privée catholique (créée en 1934). C’est dans le château du village que démarre l’école puis le Foyer de Charité. Très vite, une première retraite spirituelle est proposée, à laquelle participent Marie-Ange et Hélène, qui deviendront les premières membres du Foyer.

 

1946-1956 : CONSTRUCTIONS

 

 

Après cette première retraite spirituelle, d’autres vont suivre rapidement. Parallèlement, l’école accueille de plus en plus d’élèves. Les locaux deviennent trop étroits et le logement des personnes venues suivre les retraites devient difficile. La construction d’une nouvelle maison s’impose : les travaux démarrent en pleine guerre, « contre vents et marées » mais avec l’aide de la Providence ; le Foyer de Charité peut être inauguré en 1948.

Les filles ont leur école, les garçons ont la leur en 1953, grâce à M. et Mme Sibert, un couple sans enfant, qui donnent leur propriété pour la créer. En 1956, c’est au tour de l’école ménagère des Mandailles de voir le jour, devenue aujourd’hui le lycée technique. Les enfants ont une place privilégiée à Châteauneuf depuis le début !

 

 

1956-1966 : L'AVENTURE CONTINUE !

Après l’ouverture de l’école de St Bonnet, et soutenu par la prière des enfants, le premier Foyer de Charité en Afrique s’ouvre, après bien des imprévus et des difficultés. Le 21 septembre 1961, le Père Marcel et trois autres membres de Châteauneuf partent pour s’installer à Aledjo, au Togo. L’aventure continue !
C’est à cette période aussi que les Mandailles déménagent pour s’installer dans les bâtiments actuels et se développer en tant qu’école professionnelle.

1966-1976 : RENCONTRE AVEC PAUL VI

En 1975, à l’occasion de l’Année Sainte, les représentants des membres venant des Foyers de France et du monde partent en pèlerinage à Rome. Quelle surprise lorsque le pape Paul VI les nomme explicitement ! Les personnes qui étaient présentent en parlent encore… Un souvenir de cette rencontre mémorable se situe à l’entrée du sanctuaire, à gauche de la porte centrale : le discours du pape gravé sur une pierre :
«Au 1er rang de cette assemblée se trouvent les Foyers de Charité… »
Au cours de cette période, le Père Finet traverse l’océan Atlantique pour rendre visite au Foyer de la Martinique. L’aventure se poursuit…

1976-1986 : CONSTRUCTION DU SANCTUAIRE ET MORT DE MARTHE ROBIN

En 1979, le Sanctuaire de Châteauneuf ouvre ses portes !

La chapelle du Foyer devient trop petite pour accueillir les élèves et les nombreux retraitants. La décision est prise de bâtir une grande église. C’est le 24 juin 1979, après trois années de travaux, que le sanctuaire Sainte Marie Mère de Dieu est inauguré par Mgr Marchand, évêque de Valence. Il aura fallu la foi intrépide du Père Finet, la générosité de nombreux amis et le savoir-faire de l’architecte Jean-Philippe Ricard et de son associé, pour venir à bout des nombreuses difficultés et que soit enfin réalisé ce lieu de prière, qui peut contenir jusqu’à 1500 personnes. « C’est la première fois que je peux adresser la parole à tous nos enfants réunis… la dédicace de ce Sanctuaire, la prière faite hier et aujourd’hui, marquent l’extension de nos Foyers de Charité dans le monde tout entier. » (Le Père Finet s’adressant aux élèves le lendemain de l’inauguration). Le vitrail du Sanctuaire a été réalisé par Yoki, artiste suisse. Il symbolise le cheminement des retraitants vers la lumière.

1986-1996 : LE PAPE JEAN PAUL II A ANNECY ET LA MORT DU PERE FINET

En octobre 1986, le Pape Jean Paul II est en France. A Annecy, à la fin de la messe, Mgr marchand, évêque de Valence, lui présente le Père Finet qui s’entretient quelques instants avec le Saint-Père. Grande joie et action de grâce en ce 50ème anniversaire des Foyers de Charité !
Au matin du Samedi-Saint 14 avril 1990, le Père Georges Finet remet paisiblement son âme au Seigneur. Il avait 91 ans. La Messe de funérailles, présidée par Mgr Marchand, réunit autour de sa famille de nombreux pères et membres de Foyer, amis, retraitants et anciens élèves.
« On ne peut dissocier Marthe du Père Finet… Marthe a offert sa vie ; son offrande l’a conduite jusqu’à tout vivre dans la passion du Christ. Le Père Finet a créé, appelé, construit, pour que ces communautés des Foyers de Charité puissent exister, dans l’unité et dans la paix, au service de l’évangélisation. » (Mgr Marchand)
« Il fut un prêtre de feu, témoin de l’Esprit-Saint, de la paternité divine, de la miséricorde infinie du Seigneur. » dira le Père Ravanel, qui devient son successeur, au service du Foyer de Châteauneuf et des Foyers du monde entier.

1996-2006 : LES FOYERS RECONNUS PAR ROME

En janvier 2000, les Foyers de Charité sont en pèlerinage à Rome à l’occasion de l’Année sainte.
Le Conseil Pontifical pour les Laïcs vient alors de confirmer la reconnaissance de l’Œuvre des Foyers de Charité et d’approuver définitivement ses Statuts.
Le 18 janvier, lors d’une rencontre avec le Cardinal Stattford, Président du CPL et Mgr Rylko, Secrétaire, le décret d’approbation leur est remis officiellement.
« Cet acte est le signe de votre maturité ecclésiale» (Mgr Rylko)
Le 22 janvier, le CPL donne son agrément au choix du Père Michon comme successeur du Père Ravanel, Père du Foyer de Châteauneuf et responsable de l’ensemble des Foyers dans le monde.
En juillet 2005, un stage de formation réunit à Châteauneuf des jeunes membres de 39 Foyers de Charité, de 21 nationalités.
Ils séjournent ensuite dans différents Foyers européens, puis se retrouvent ensemble aux JMJ de Cologne au mois d’août. Une formidable aventure ecclésiale pour tous !

2006-2016 : DE GRANDS EVENEMENTS !

2011 : 30ème anniversaire de la mort de Marthe Robin

2012 : 1ère messe télévisée et nouvel accueil" Ferme Robin"

2014 : Marthe déclarée " vénérable"...

 et plein d'autres choses à découvrir !!!


En janvier 2011, une rencontre internationale de pères de Foyer et de prêtres amis proches se tient au Foyer de Châteauneuf.
Le dimanche 6 février, de nombreux amis (anciens retraitants, anciens élèves, voisins) se retrouvent pour témoigner leur reconnaissance à Marthe à l’occasion du 30ème anniversaire de sa mort.
Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, préside la Messe, concélébrée par près de 80 prêtres de tous pays.
Le 10 février, pour fêter les 75 ans de la naissance des Foyers, les élèves des trois écoles, leurs professeurs, les retraitants et les membres de Foyer se rassemblent à nouveau au Sanctuaire pour la messe au cours de laquelle ils écoutent les témoignages de personnes ayant bien connu Marthe et le Père Finet.
Chacun a pu réentendre qu’il n’était pas là « par hasard » et que Marthe continuait à prier pour lui.
Le 26 février 2012, le « Jour du Seigneur » (Messe télévisée) se rend au Foyer de Châteauneuf-de-Galaure. Quel travail de préparation ! Deux jours durant, les répétitions, les essais de micros et de caméras s’enchaînent sans interruption…
Le jour J, l’équipe de techniciens passe presque inaperçue grâce à la discrétion des cameramen et tout se déroule à merveille : le Sanctuaire redevient ce qu’il est : un lieu habité par la Présence !
Autre évènement en juillet 2012 : le nouvel Accueil « Ferme Robin » est inauguré en présence de nombreux membres de Foyer, amis, paroissiens.
Le 7 novembre 2014, le pape François autorise la Congrégation pour la cause des saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin : une étape essentielle avant la béatification.
Le 31 mai 2015, le Foyer ouvre au public l’ancienne église de Saint-Bonnet-de-Galaure (hameau dépendant de Châteauneuf).
C’est dans cette église, devenue espace culturel, que Marthe Robin a été baptisée le 5 avril 1902.
Pour mettre en valeur cet événement, a été conçue une exposition permanente sur le thème du baptême chrétien.
A l’occasion de l’Année Sainte de la Miséricorde, le Sanctuaire du Foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure a été désigné par Mgr Pierre Yves Michel comme lieu jubilaire, avec la cathédrale de Valence et Notre Dame de Fresneau (Marsanne).
Au cours de la messe dominicale du 13 décembre 2015, le Père Guillaume Tessier - vicaire général du diocèse de Valence - ouvre la Porte Sainte.

Dimanche 14 février, la Communauté de Châteauneuf ainsi que les amis de l’Alliance se sont retrouvés pour fêter les 80 ans du Foyer en présence de la famille du Père Finet et de celle de Marthe Robin pour une fête d’action de grâce !